Message du MDS au 4ème congrès du Parti de Gauche

Yacine Teguia Message du MDS au 4ème congrès du Parti de Gauche qui se tenait à Villejuif en France

Camarades,

Votre 4ème congrès sera l’occasion d’apporter une pierre nouvelle à l’édifice, à l’instrument de combat que vous avez forgé. Il doit vous aider à faire le bilan, tous ensemble et chacun à son niveau, pour amplifier une lutte qui devient, chaque jour, plus exigeante aussi bien en France qu’au plan international.

Votre congrès se tient dans des conditions nouvelles caractérisées par des changements profonds et complexes qui affectent aussi bien le monde que la pensée de gauche. Cette évolution nous met, les uns et les autres, face à de grands défis, mais offre, en même temps, de nouvelles perspectives pour résoudre les problèmes de l’humanité et apporter une contribution efficace dans la voie du progrès et du développement durable.

La stratégie néolibérale se déchaîne, ressuscitant de vieux démons, mobilisant de vieilles peurs. Elle tente de rassembler toutes les forces liées à la finance et de faire basculer ou neutraliser toutes les forces hésitantes, de faire entrer dans la sphère marchande de nouveaux pans de l’activité sociale et d’élargir le marché par l’austérité, la dérégulation et la guerre.

La volonté de faire fléchir le peuple grec qui rejette le poids d’une dette injuste est une expression significative de cette tendance. Elle souligne le caractère anti-démocratique des intérêts liés à la finance qui n’hésitent pas, ailleurs, à faire objectivement jonction avec les forces les plus rétrogrades. Elle renforce, pour chaque Nation, la nécessité d’établir un front intérieur solide pour faire face aux agressions contre la souveraineté des peuples.

En France et en Europe, le niveau de vie des travailleurs et des catégories populaires est attaqué, en même temps que se redresse l’extrême droite, tandis qu’en Algérie les inégalités explosent et les forces islamo-conservatrices essaient de contrarier toute possibilité de changement radical. Partout l’économie productive régresse au bénéfice de la prédation et de la spéculation.

La Méditerranée et l’Afrique du nord sont, sous des formes multiples, parmi les premières cibles de cette stratégie. Elles traversent même un moment critique. L’Europe du Sud subit plus durement le contrecoup de la réponse européenne à la crise grecque, le dernier attentat en Tunisie nous montre les illusions du compromis avec l’intégrisme, l’affrontement imposé par le terrorisme islamiste en Egypte ainsi que le chaos qui ravage la Libye et s’installe plus profondément en Syrie menacent toute la région tandis que les tragédies liées à l’immigration clandestine s’accroissent.

Il est urgent de déployer plus d’efforts pour que nos organisations et nos pays se joignent de façon plus conséquente dans la lutte mondiale pour imposer la paix, la liberté et la justice sociale, contre les menaces de récession, de guerre et de remise en cause des acquis sociaux et démocratiques. Les forces qui s’opposent à cette stratégie néolibérale dans le monde sont appelées à une plus grande mobilisation.

Un début de clarification a commencé. Il porte sur le lien entre d’une part les intérêts néolibéraux, les projets impérialistes, la volonté de transformer l’OTAN en gendarme du monde et de l’installer en Afrique et d’autre part le despotisme qui continue de sévir dans les pays du Sud et l’affrontement qu’impose l’islamisme assassin.

Dans ce contexte, les évolutions au plan mondial et la lutte pour une démocratisation des rapports internationaux prennent une importance décisive. En finir avec la menace terroriste intégriste qui justifie des dérives autoritaires ainsi que les écoutes des citoyens et des dirigeants d’Etats, contrarie le processus universel de sécularisation et vise à démobiliser les sociétés ou à faire diversion nous apparaît comme un objectif prioritaire.

Les partisans d’un Etat théocratique justifient toutes les ingérences ainsi que toutes les concessions aux tenants du néolibéralisme le plus régressif et adossé à la rente pétrolière. La confrontation mondiale qu’ils infligent doit se solder par un véritable Nuremberg de l’islamisme. Ni l’intégrisme, ni l’extrême droite ne doivent plus jamais être des cartes pour exercer un chantage contre nos sociétés et favoriser les marchandages d’appareils au détriment de leurs aspirations.

Pour faire face à la situation nouvelle nous devons faire preuve de vigilance, de fermeté et d’esprit unitaire. De nouvelles formes de solidarité internationale doivent se manifester avec l’aide des forces de gauche les plus conséquentes, en particulier au Nord et au Sud de la Méditerranée, pour donner un contenu plus positif et ambitieux aux accords d’association entre les pays du Maghreb et l’Union Européenne. Le Mouvement Démocratique et Social d’Algérie est prêt à y contribuer de toutes ses forces et souhaite plein succès à vos travaux.

Yacine Teguia

Le bureau national du MDS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s