Encore un acte de répression contre l’activité démocratique !

Alors qu’ils se rassemblaient à la Grande-Poste à Alger, des dizaines de citoyens et de militants de différentes organisations comme Barakat ou le MDS ont été interpellés par la police et retenu au commissariat pendant 5 heures. Leur crime ? Vouloir protester pacifiquement contre l’exploitation du gaz de schiste et exprimer leur solidarité avec le mouvement citoyen qui se développe à In Salah.

La répression de cette action est d’autant plus scandaleuse que la veille une manifestation qui faisait l’apologie du terrorisme islamiste était tolérée. Les prétentions du Ministre de l’Intérieur à consacrer une démocratie participative sont ainsi mises à mal.

Le MDS dénonce ces interpellations qui visent à contrarier l’activité démocratique et rappelle que l’esprit de responsabilité exige l’ouverture d’un débat national sur la question du gaz de schiste.

 

Alger, le 17 janvier 2015

Le bureau national du MDS

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s